20 August 2019

Le Breton David

 
David Le breton est anthropologue et sociologue . Il a écrit de nombreux ouvrages sur le corps, les émotions, mais aussi sur les conduites à risque chez les jeunes générations

http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Le_Breton

 

 

Document audio mp3 téléchargeable de 25 minutes, enregistré au cours de la soirée anniversaire de l’Institut de Psychologie et de Sociologie de  l’UCO le 27/03/13

David Le Breton témoigne de son  itinéraire et de  son parcours universitaire. il  revient sur  ses travaux de recherche en anthropologie du corps et sur les conduites à risque.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

 

David Le Breton évoque la marche dans une émission de France Inter

David Le Breton

59 ans – Anthropologue, sociologue

Né le 26 octobre 1953 au Mans dans la Sarthe, David Le Breton fait ses études supérieures de psychologie pathologique à Angers puis à Paris. Après un  DESS, il obtient en 1987 son Doctorat d’Etat en sociologie. Il débute sa carrière professionnelle en 1981 en tant que chargé de cours dans plusieurs universités notamment à l’université catholique d’Angers et à celle de Bruxelles. Maitre de conférences, il enseigne à partir de 1989 la sociologie à l’université de Strasbourg, et de 1992 à 1995 à l’université de Nanterre. Il est membre de l’Institut universitaire de France et également chercheur au laboratoire «Cultures et Sociétés en Europe ». En 2007, il publie son premier roman noir « Mort sur la route » qui reçoit le Prix Polar Michel Lebrun. Il se spécialise dans les représentations et les mises en jeu du corps humain, ses recherches sont toujours marquées par une quête personnelle remontant à son adolescence. Il se penche entre autres dans ses recherches sur l’anthropologie des conduites à risques et publie dans ce sens en 2002 « Conduites à risque » où il décrit la notion de la conduite à risque comme un jeu symbolique ou réel avec la mort, une mise en jeu de soi dont l’enjeu n’est pas de mourir mais de vivre plus. Il a également publié des essais sur d’autres thèmes tout aussi personnels, comme le silence, dans son livre « Du Silence » publié en 1997. Le thème de la marche fait aussi partie de sa réflexion notamment dans «Eloge de la marche » sortie en 2000, où il définie cette activité comme « Un chemin de traverse dans le rythme effréné de nos vies. Toujours en rapport avec le corps, il aborde la douleur sur un plan anthropologique et analyse la relation que l’homme entretient avec la douleur tout en le situant dans la trame sociale et culturelle qui le baigne.
Le corps, le silence, la marche ou la voyage, David Le Breton mène à travers ces sujets une réflexion sur la sociologie du corps et la dimension symbolique de la relation que l’homme entretient à son corps, pour lui « Quant le monde nous échappe, il reste le corps ».

Bibliographie sélective

  • Passion du risque (Editions Métailié 1991)
  • L’Adolescence à risque (Edition Autrement 2002)
  • Signes d’identité. Tatouages, piercings et autres marques corporelles (Editions Métailié 2002)
  • L’Interactionnisme symbolique (Edition Presses universitaires de France 2004)
  • La Saveur du monde. Une anthropologie des sens (Editions Métailié 2006)
  • Ethique de la mode féminine, coauteur avec Michel Messu, Mariette Julien, et al (Edition Puf 2010)
  • Eclats de voix. Une anthropologie des voix (Editions Métailié 2011)

Biographie de la Documentation de Radio France, le 11/07/2012